MAYOTTE, ENFANTS EN DANGER !

Voici une chanson que j’ai écrite et chantée à Mayotte il y a quelques années avec les enfants du quartier Filaoni à Combani.

Extrait du grand concert du droit des enfants de Dominique Dimey à Mayotte.

Mayotte était une île comorienne, la France a proposé à ses habitants d’en faire un département de la République, mais rien n’a été vraiment fait pour gérer positivement l’engagement et les devoirs de l’Etat. Hypocrites, nos différents gouvernements se sont tous contentés d’agir comme aujourd’hui, par de grandes actions aveugles de répressions.La situation est maintenant catastrophique.

De nombreux parents comoriens régulièrement expulsés, ont souvent souvent laissé leurs enfants sur l’île française en espérant pouvoir vite revenir les retrouver.
Alors qu’ils avaient besoin d’être protégés, écoutés, ces enfants parfois très jeunes sont restés, abandonnés, livrés à eux même, sans logements, sans argent, condamnés à se cacher et à se débrouiller pour manger et survivre, et oui aujourd’hui, pour survivre, ils glissent dans la drogue, la grande délinquance, la violence…

À Mayotte Département français, la République, signataires de la Convention Internationale Des Droits de l’Enfant, a oublié que tous les enfants ont des droits et qu’ils doivent avant tout être protégés.

Je pense à eux.
Dominique Dimey

À MONTMARTRE LE 10 MAI, C’EST LA FÊTE À BERNARD !

LE DÎNER DES POÈTES AVEC LES ENFANTS DE DIMEY

Dominique fille du poète et son association « Enfants de Dimey » organise avec La République de Montmartre un hommage à la mémoire et l’œuvre de celui qui fut l’une des grandes figures de Montmartre, de la poésie et de la chanson française. Un évènement désormais fêté à Montmartre chaque année le 10 MAI.

Imaginé par Dominique Dimey, Le diner des poètes a lieu le soir du 10 mai au restaurant La bonne franquette à deux pas de la place du tertre à Montmartre.

Au cours de ce diner qui se déroule dans la tradition montmartroise chère à Bernard Dimey, Dominique avec Yvette Cathiard compagne de Bernard Dimey et Alain Coquard, Président de La République de Montmartre, accueille ses invités artistes, poètes, chanteurs, comédiens, musiciens, venus amicalement pour interpréter des poèmes et des chansons de Bernard Dimey.
Cette année Dominique Dimey accueillera, Beatrice Agenin, Isabelle Georges, Pia Moustaki, Celia Reggiani, Catherine Azzola, Manon Dejacques, Philippe Duquesne, Pierre Forest, Gilbert Laffaille, Jehan, Cyril Mokaiesh, Jean Michel Piton, Jo Ziako, Bernard Beaufrere, Aymeric Peniguet de Stoutz, Laurent Derache, Giovanni Mirabassi….

Les parrains du Dîner des poètes

Richard Bohringer était l’invité d’honneur et le parrain du premier Dîner des poètes en 2022.
Cette année l’édition 2023 réunira et mettra à l’honneur Les filles de Georges Moustaki, Serge Reggiani, Marcel Azzola, Bernard Dimey.

Images du Dîner des poètes 2022

Bertrand Dicale

Rue Germain Pilon chez Pierre Etaix où habitait Bernard Dimey

Créée en 2010 par Dominique, fille de Bernard Dimey, l’association Enfants de Dimey réunit avec Yvette Cathiard, les amis et proches du poète, et les nombreux artistes, chanteurs, paroliers, compositeurs, musiciens, auteurs, acteurs, qui font vivre et connaitre l’œuvre du poète et parolier Bernard Dimey.

La Fête à Bernard désormais célébrée tous les 10 mai à Montmartre Dominique, avec la République de Montmartre, accueillera au dîner des poètes , des personnalités et artistes qui interpréteront des poèmes et des chansons de Bernard.

 


Fondée le 9 décembre 1920, à l’initiative de grands artistes montmartrois, peintres et dessinateurs, la République de Montmartre poursuit depuis lors ses actions caritatives et culturelles. Dans l’esprit tracé par Poulbot, Willette, Forain, Neumont, Joë Bridge, et grâce à l’engagement bénévole de ses membres, citoyens, députés, consuls, ambassadeurs et ministres, elle œuvre au profit de l’enfance défavorisée comme au rapprochement d’artistes plasticiens, de gens de lettres et de musiciens.

Gardienne de la tradition montmartroise, ses membres se distinguent en arborant écharpe rouge, cape et chapeau noirs, célèbre tenue d’Aristide Bruant, immortalisée par Toulouse-Lautrec.

Accrochée aux pentes de son village, cette belle et grande institution veille à préserver l’esprit frondeur et humaniste qui bâtit la légende de Montmartre, tout en restant fidèle à sa devise : Faire le bien dans la joie !

La République de Montmartre
BP 70263 – 75866 Paris Cedex 18 – Tél : 01 44 65 00 78
rdm@republique-de-montmartre.com


RÉSERVATIONS – INFORMATIONS

La Fête à Bernard ! avec les enfants de Dimey
Diner des poètes le 10 mai 2023 à 19H30 à La Bonne Franquette (Proche de la place du Tertre, 2 rue des Saules, 75018 Paris).

Dîner et soirée 48 € par personne uniquement sur réservation réglées par chèque établi à l’ordre de la République de Montmartre.
(Le nombre de places est limitée. Les réservations seront enregistrées dans l’ordre d’arrivée des règlements).
Télécharger dès maintenant le bulletin de réservation et toutes les informations pratiques sur le site de la République de Montmartre.

BULLETIN DE RÉSERVATION

BERNARD DIMEY PÈRE & FILLE, UNE INCROYABLE RENCONTRE

FESTIVAL D’AVIGNON
du 7 au 29 juillet 2023

AU THÉÂTRE ATELIER  FLORENTIN AVIGNON

SPECTACLE MUSICAL
DE ET AVEC DOMINIQUE DIMEY

Durée : 1h10
Conception et mise en scène : Bruno LAURENT
Avec
Dominique DIMEY (jeu et chant),
Charles TOIS au piano

Avec la voix de Richard BOHRINGER
Décors Nils ZACHARIASEN
Lumières  Stéphane BAQUET


LA PRESSE UNANIME

LE MONDE
…) de l’émotion, de la tendresse, des colères aussi, Dominique Dimey comédienne,
chanteuse à la voix assurée, donne aux mots des courbes,
appuyant ici légèrement, retenant un souffle…
Elle ajoute une intimité que même des interprètes célèbres n’auraient pu rendre.

TÉLÉRAMA TT
On aime beaucoup…L’histoire est d’autant plus jolie
qu’elle est racontée par Dominique Dimey en personne.

FRANCE INFO
Dominique Dimey fait revivre son père, un peu oublié, dans un spectacle envoûtant,
entre récital et théâtre qu’elle offre comme un cadeau.

LE FIGARO
Elle avait 20 ans quand elle a découvert que Bernard Dimey était son père.
Richard Bohringer intervient dans le prologue en disant « Lorsque mon cœur sera ».
Dominique Dimey a écrit un spectacle bouleversant où elle dit les poèmes et chante les textes
d’un grand créateur qui a écrit en vers, et parfois contre tous.

LE PARISIEN
Bernard Dimey ressuscité en chansons par sa fille.
Dominique Dimey, fait revivre son père dans un spectacle musical émouvant et plein de tendresse.

LE CANARD ENCHAINE
Une belle et fraiche sincérité…
Chanteuse accomplie aux inflexions aussi subtiles que mélodieuses,
elle exalte la truculence désespérée ou élégiaque des compositions paternelles …
Ne refusez pas cette invitation à Dimey !

POLITIQUE MAGAZINE
Un spectacle d’une rare intensité et d’une grande sensibilité.

RADIO LIBERTAIRE
Une Dominique Dimey vibrante de tendresse.
C’est si beau quand elle chante, que de là-haut,
Bernard accoudé au bistrot d’Allain Leprest,
doit applaudir les larmes aux yeux.

FRANCE BLEU
Dominique Dimey a hérité de la liberté, de la fantaisie
et surtout du talent de Bernard Dimey. Elle chante, récite et témoigne.
Elle est poignante de sincérité. Allez la voir !

LA VIE ***
La Vie aime beaucoup ce spectacle tout en finesse,
la voix pleine d’émotion de Dominique devenue Dimey.

LA PROVENCE
Un spectacle absolument bouleversant.

VAUCLUSE
Dominique Dimey, rend un hommage posthume vibrant et pudique
à celui dont elle a illuminé la fin de vie.

DE LA COUR AU JARDIN
Un magnifique spectacle autobiographique, une incroyable rencontre…avec un poète ;
un grand, très grand poète… C’est bouleversant !

THÉÂTRE PASSION
Un regard inédit sur l’œuvre et l’univers de Bernard Dimey Avec ce spectacle intime et bouleversant
Dominique Dimey nous fait un grand cadeau.


LE SPECTACLE

Elevée seule par sa mère à Châteauroux, ses études terminées,
Dominique part pour Paris, afin de démarrer une carrière d’artiste.
Alors âgée de 20 ans, elle s’installe dans une petite chambre rue Lepic
et c’est par hasard qu’elle découvre qui est ce bonhomme barbu

qu’elle croise régulièrement dans le quartier…
Bernard DIMEY, son père qu’elle ne connaissait pas !

BANDE ANNONCE

Conversation teintée d’émotion et d’humour entre un père et sa fille qui marche sur le fil tendu du temps, ce spectacle apporte un regard inédit sur ce personnage mythique de Montmartre trop souvent évoqué de façon caricaturale dans son côté le plus sombre. Elle nous dévoile avec justesse sa démesure, sa soif d’absolu, son génie de l’écriture, la grande humanité de ses textes et surtout l’immense poésie qui habitait cet homme exubérant et plein d’humour.

Alliant ses talents de conteuse et de chanteuse, accompagnée au piano par Charles Tois, Dominique interprète avec une vérité bouleversante les poèmes et les chansons de son père qui éclairent subtilement son récit. Avec pudeur et sensibilité elle évoque des souvenirs parfois douloureux, mais surtout les moments de folie, leur complicité dans le goût et la magie des mots, tous ces moments précieux qu’ils ont partagés essayant de rattraper le temps perdu. Ils ne se sont pratiquement pas quittés, jusqu’à ce qu’elle se voit abandonnée pour la seconde fois, à la mort de Bernard.

BERNARD DIMEY

Tout le monde connaît Syracuse la célèbre chanson qui a fait le tour du monde. Bernard Dimey son auteur, moins connu du grand public, est un immense poète qui a séduit les plus grands noms de la chanson française, Charles Aznavour, Yves Montand, Serge Reggiani, Zizi Jeanmaire, Henri Salvador, Patachou, Juliette Greco, Les frères Jacques, Mouloudji, Michel Simon… tous se sont arrachés ses poèmes pour les mettre en musique et les chanter. Auteur singulier, poète magnifique et parolier remarquable, il écrivait en alexandrins avec une facilité déconcertante. Sa poésie pleine d’humanité hurle la bêtise du monde. Il est l’un des rares poètes à avoir pu réciter ses propres poèmes sur les scènes de Pleyel et de l’Olympia. Seul face au public, sans tricherie, il savait bouleverser des salles entières avec des textes poignants, profonds et universels, des textes qui touchent au plus profond le cœur d’un public populaire. Amoureux de Paris et de Montmartre, son univers est particulièrement inspiré par la nuit, par le paradis perdu de l’enfance, l’âge et le temps qui passent, la mort omniprésente…
Sous sa plume transparait sa tendresse pour ses frères de route, de bistrots, de trottoir. Il ne possédait ni maison, ni voiture, ni même de compte en banque, il vivait au jour le jour, indifférent aux choses matérielles. Sa fille retrouvée comptera parmi ses plus grands moments de bonheur. Elle  lui apportera beaucoup de joie durant les dernières années où ils ne se quitteront pratiquement pas jusqu’à la mort de ce grand poète, le 1er juillet 1981, quelques jours avant son cinquantième anniversaire.

POEMES ET CHANSONS
REPRIS DANS LE SPECTACLE

Paris par cœur (Bernard Dimey / Jean Ferrat)
Au Lux-bar (Bernard Dimey)
Les enfants de Louxor (Bernard Dimey)
Quand on a rien à dire (Bernard Dimey)
J’ai trois amis (Bernard Dimey)
L’enfant maquille (Bernard Dimey / Charles Aznavour)
Mais si je n’ai rien (Bernard Dimey / Francis Lai)
Les pauvres (Bernard Dimey)
Le bestiaire d’autre part (Bernard Dimey)
Les imbéciles (Bernard Dimey / Léo Chauliac- Jean-Claude Pascal)
Tu ne m’as pas encore eu cette fois la vieille (Bernard Dimey)
Chanson pour Bernard (Dominique Dimey / Pierre Bluteau)
Syracuse (Bernard Dimey / Henri Salvador)

Un grand concert des Droits De l’Enfant en préparation en Côte-d’Or (21)

C’est à Chevigny-Saint-Sauveur, que depuis le mois de novembre dernier, une chorale d’une centaine d’enfants des écoles du Breuil, Buisson Rond, Henri-Marc et des Allouéres préparent avec enthousiasme les deux grands concerts qu’ils donneront au mois de juin au côté de Dominique Dimey et de ses musiciens.
Un projet artistique et culturel très entouré par la ville, le maire et l’équipe municipale et l’éducation nationale.
Un rendez-vous rare en chansons qui réunit enfants, enseignants et parents autour de l’enfance et de ses droits, un sujet d’actualité.

Un grand concert des Droits des enfants en préparation en Côte-d’Or (21)

Quelques uns des jeunes choristes, Dominique Dimey,
Monsieur Guillaume Ruet, maire de Chevigny-Saint-Sauveur
et Pierre Bluteau musicien-compositeur.

C’est à Chevigny-Saint-Sauveur, que depuis le mois de novembre dernier, une chorale d’une centaine d’enfants des écoles du Breuil, Buisson Rond, Henri-Marc et des Allouéres préparent avec enthousiasme les deux grands concerts qu’ils donneront au mois de juin au côté de Dominique Dimey et de ses musiciens.
Un projet artistique et culturel réalisé à partir du répertoire des chansons de Dominique Dimey dédiées aux Droits des Enfants. Un projet très entouré par la ville, le maire et l’équipe municipale. Un rendez-vous rare en chansons qui réunit enfants, enseignants et parents autour de l’enfance et de ses droits, un sujet d’actualité.

Action d’éducation artistique et culturelle, témoignage d’une maitresse

Chère Dominique, 

Il y a une semaine exactement nous étions au théâtre pour ce grand moment. A l’heure où je vous écris, l’émotion et la joie sont encore palpables. 

Nous avons eu la chance de vivre ce projet si privilégié à vos côtés, vous avez éclairé nos moments de classe et de vie. 

Je me rappelle encore le jour où vous êtes venue la première fois dans notre classe les enfants (ainsi que moi-même) étaient émerveillés. 

Vous êtes une femme incroyable, solaire, pleine d’énergie, vous avez apporté tellement de chaleur et bonheur au sein de notre classe et nos vies, alors je vais vous le dire en français au nom de tous les enfants et parents (qui ont été époustouflés) devant le résultat de ce travail de notre classe : MERCI !

L’engouement a été tel que toute l’école réclame un aperçu du spectacle ! Nous organisons donc sur 15 jours des petites séances pour que toutes les classes puissent en profiter ! 

Et par ailleurs, les élèves vous préparent activement un livret de mots, dessins… :

Je vous remercie encore du fond du cœur pour m’avoir fait vivre en tant que maîtresse ce pur moment de bonheur qui restera à jamais gravé….

Noémie

Bienvenue ZLATA

Zlata est une petite fille ukrainienne de 8 ans. Elle est partie avec sa maman de sa maison début mars pour fuir la guerre et venir se réfugier à en France. Son voyage a duré plusieurs jours, c’était long et difficile.
Nous nous sommes rencontrées et nous avons fait connaissance doucement avec des sourires en nous parlant avec des gestes et des chansons. Nous avons trouvé une maison pour elle et sa maman, nous sommes allés à la mairie pour lui procurer des papiers officiels de séjour et une école du 14e arrondissement l’a inscrite dans une classe spéciale qui accueille des enfants réfugiés ne parlant pas le français. Lundi matin Zlata ira à l’école avec un beau cartable et des fournitures offerts par des amis.
D’autres familles sont arrivées depuis et connaissent les mêmes tourments. J’ai rencontré Zlata et ces familles avec leurs enfants, mais en même temps, pour préparer des concerts, je rencontrais en France dans différentes régions, des enfants du même âge que Zlata. Là aussi nous faisions connaissance, nous chantions, mais nous avions la chance eux comme moi de partager la même langue et de pouvoir nous parler et nous comprendre.
Partout les enfants m’ont parlé de la guerre, du Covid, de tous ces évènements qui depuis des mois sont notre actualité, de tous ces mots qui viennent soudain envahir leur quotidien avec brutalité.
Terrorisme, réchauffement climatique, crise sanitaire, guerre en Ukraine… au milieu de cette actualité terriblement anxiogène, la plupart de ces enfants ont peur. Ils ne savent que dire, que penser, que faire, souvent ils ne comprennent pas tous ces mots nouveaux, ni les commentaires qui les accompagnent. L’ensemble des experts et de la communauté éducative sonne l’alerte sur les dangers de ce climat nocif pour les enfants. Il faut absolument agir pour protéger et aider tous ces enfants réfugiés et français. Allons vers les enfants, donnons-leur la parole, écoutons-les, répondons à leurs questions, expliquons leur le sens de ces mots nouveaux qu’ils découvrent, parlons leur des droits universels, de solidarité, faisons-leur une place pour partager cet élan formidable que ces terribles évènements ont le mérite de nous révéler. Dominique DIMEY

VOYAGE DANS LES ETOILES

Le 12 avril 2022 à Montech 82 Tarn-et-Garonne 3 classes de Cours Moyens de l’école Jean LARRAMET présentaient un spectacle musical « Les étoiles d’Hubert » conçu par Lydie Maton conseillère musical d’après l’œuvre de Dominique DIMEY.

Ce très beau travail des enfants plein de poésie a été réalisé en collaboration avec Monsieur Didier Fornt-Torres de l’école de musique intercommunale sous sa direction, quatre professeurs et une jeune élève accompagnaient les chansons interprétées par les enfants.
  1. MUS Touche Pas Ma Planète Dominique Dimey 3:08
  2. Merci ma planète Dominique Dimey 0:47
  3. Recycle c'est magique Dominique Dimey 0:41
  4. J'vais partout avec mon vélo Dominique Dimey 0:37